« Nos valeurs sont à la source de notre comportement. Des valeurs partagées donnent de la cohérence aux actions et assurent la cohésion des acteurs. Des valeurs clairement définies peuvent devenir de véritables outils pour la direction d’un établissement ».

 

a.     Introduction

 

Le Projet d’établissement trouve son origine dans le décret de 1997 « Décret définissant les missions prioritaires de l'enseignement fondamental et de l'enseignement secondaire et organisant les structures propres à les atteindre ».  Ce décret décline entre autres les quatre objectifs prioritaires de l’enseignement dans la Fédération Wallonie-Bruxelles :

 

1° promouvoir la confiance en soi et le développement de la personne de chacun des élèves;

 

2° amener tous les élèves à s'approprier des savoirs et à acquérir des compétences qui les rendent aptes à apprendre toute leur vie et à prendre une place active dans la vie économique, sociale et culturelle;

 

3° préparer tous les élèves à être des citoyens responsables, capables de contribuer au développement d'une société démocratique, solidaire, pluraliste et ouverte aux autres cultures;

 

4° assurer à tous les élèves des chances égales d'émancipation sociale.

 

 

Ce décret officialise également le projet d’établissement comme l’ensemble des choix pédagogiques et des actions concrètes particulières que l’équipe éducative de l’établissement entend mettre en œuvre en collaboration avec l’ensemble des acteurs et partenaires, en vue de réaliser les projets éducatif et pédagogique du Pouvoir organisateur.  La réalisation de ce projet d’établissement nécessite la collaboration des différents partenaires : élèves, parents, enseignants, éducateurs, personnel administratif et personnel ouvrier, direction, Pouvoir Organisateur, centre PMS, acteurs externes.

 

 

Le rapport d’activités publié chaque année constitue en quelque sorte le document qui permet l’évaluation du projet d’établissement.  Ce rapport d’activités est soumis à la consultation du Conseil de Participation qui évaluera la mise en œuvre et l’avancement de ce projet.

 

 

Si des actions n'ont pu aboutir, si des défis n'ont pu être relevés, au moins devrons-nous en identifier les raisons et mettre en œuvre les actions de régulation nécessaires.

 

b.     identification de l’établissement

 

Le Collège Notre-Dame du Bonlieu (rue Chanoine Crousse, 1 à 6760 – Virton), fondé en 1885, est un établissement libre subventionné d'enseignement secondaire général qui prépare aux études supérieures.

 

Le Collège dépend de l’ASBL « Enseignement Libre à Virton » qui organise également l’Institut de la Sainte-Famille à Virton. Les cours sont donnés selon la grille et les programmes de l’enseignement catholique en lien avec le Décret « Missions ». 

 

Le Collège est une école catholique. Il a pour mission d’apprendre aux jeunes à vivre dans l’esprit de Jésus-Christ et dans le respect des valeurs évangéliques, dans la lignée de ses fondateurs.

 

 

 

  • Orientations d’études

 

 

 

Le Collège Notre-Dame du Bonlieu propose différentes orientations d’études :

 

 

1er degré

 

 

1ère année Commune

 

2e année Commune

 

                1S et 2S (années complémentaires du 1er degré) : conformément à la réforme du premier degré, mise en place d’une grille horaire de 32h proposant un Plan d’Apprentissage Individualisé avec des propositions de remédiation et des stratégies d’accompagnement différentes pour répondre aux besoins spécifiques de chaque élève.

 

 

 

2e degré

 

 - Sciences (3h ou 5h)             

- Latin    

- Sciences économiques 

- Sciences sociales  

- Arts d’expression                                             

- Éducation physique (2h ou 4h)        

- Langue II : néerlandais ou allemand

- Activités complémentaires : Informatique 2h

                                                           

 

3e degré

 

 - Mathématiques (2h – 4h ou 6h)     

- Sciences (3h ou 6h)   

- Latin    

- Sciences économiques 

- Sciences sociales            

- Arts d’expression                                                                                         

 

- Éducation physique (2h ou 4h)                                               

 

- Langue II : néerlandais ou allemand      

 

- Langue III : espagnol    

- Activités complémentaires : Informatique (2h)Activités mathématiques : complément du cours 6h (1h) - Philosophie (1h)  - Psychologie (1h)      

 

 

Possibilité de l’immersion anglaise :

 

 

 

                La section bilingue English Immersion est un projet novateur au Collège depuis 2005. Il s’agit de la mise en place dès la première année d’un environnement anglophone pour certains cours. Cette immersion est accessible à tous les élèves entrant en 1ère année dans les conditions du « Décret inscriptions ».

 

Défi scolaire, l’apprentissage en immersion demande de la part des élèves un travail rigoureux, méthodique et régulier. Ils sont « baignés » dans la langue anglaise de manière progressive et séquentielle. Ils écoutent, ils cherchent à comprendre, ils découvrent et jonglent avec les structures et le vocabulaire, ils s’expriment et ils s’écoutent les uns les autres. Surtout, ils osent…

 

 

 

Les cours de Sciences et d’Etude du milieu sont concernés par l’immersion linguistique en 1ère et 2e. Sept heures de cours auxquelles il faut ajouter les 4 h de langue moderne anglaise, soit un total de 11 h d’immersion anglaise. La section immersion anglaise se poursuit aux  2e et 3e degrés.

 

 

 

  • Formes d’accueil

 

Le Collège Notre-Dame du Bonlieu accueille les élèves en externat exclusivement. Les parents qui le souhaitent peuvent inscrire leur enfant dans un internat voisin : actuellement des liens sont établis avec les internats de l’Institut de la Sainte-Famille (Virton), des Arts et Métiers de Pierrard (Virton).  Il y a également un internat à la Haute Ecole Robert Schuman (plateau de Mageroux à Saint-Mard).

 

 

c.      Nos valeurs

 

 

ð  Le respect des personnes et des lieux.

 

ð  La construction tant de la confiance en soi que de la confiance en l’autre (relation, communication).

 

ð  Une pédagogie de l’écoute (de soi et des autres) et du soutien de toutes et tous ; une pédagogie de l’effort qui responsabilise chaque acteur de l’école.

 

ð  La capacité à développer et nourrir son « intériorité », à se remettre en question (domaine personnel) et à se questionner (domaine scolaire). Capacité aussi à se « décentrer », à s’ouvrir aux autres et au monde extérieur.

 

ð  La capacité à développer les potentialités humaines et intellectuelles des élèves, à leur faire acquérir les compétences et les connaissances nécessaires à la poursuite de leur scolarité et à leur vie affective, sociale et culturelle.

 

 

d.     Axes prioritaires

 

Le projet d’établissement doit être un projet dynamique et réaliste.   Plutôt que de cibler une multitude d’objectifs, nous avons décidé de mettre l’accent sur la concrétisation de trois priorités jugées essentielles par les membres du Conseil de Participation.     

 

ü  Axe pédagogique :

 

 

Objectif : l’école doit d’une part offrir aux élèves une formation intellectuelle leur permettant de répondre aux exigences des études supérieures et, d’autre part, accorder une attention particulière à l’accompagnement et la remédiation des élèves en difficultés.

 

Pistes d’actions :

 

F mettre en place des projets visant à optimaliser la qualité pédagogique des pratiques des enseignants.  Certains projets existent mais doivent encore être présentés aux membres du personnel ;

 

F réformer notre offre d’enseignement sur base de « menus » proposant un ensemble d’options diversifié et cohérent ;

 

F mettre en place des remédiations diverses : cours de remédiation intégrés dans l’horaire au premier degré, remédiation en mathématique et en sciences au D2-D3, accompagnement des plus jeunes par les élèves de 5e et 6e années ou par d’anciens professeurs du Collège ;

 

F organiser les années complémentaires (1S-2S) en une classe autonome permettant une approche individualisée et différenciée des élèves ;

 

F favoriser l’accès de l’élève aux nouvelles technologies de l’information et de la communication par l’équipement de locaux en matériel informatique et audio-visuel ;

 

F assurer la formation continue des enseignants en visant la conformité aux programmes et aux critères de l’évaluation des compétences.

 

ü  Axe du développement personnel et de l’ouverture au monde

 

Objectif : l’école n’est pas seulement un lieu d’instruction ; elle devient de plus en plus un lieu d’éducation et de socialisation.  Pour mener à bien cette tâche, l’école s’efforce de développer toutes les composantes de la personnalité de l’élève et lui propose des activités susceptibles de le décentrer pour s’ouvrir au monde et aux autres.

 

Pistes d’actions :

 

F large choix d’options permettant à l’élève de se développer dans les domaines social, artistique, économique, scientifique ou littéraire ;

 

F mise en place de projets et/ou participation à des activités capables de mobiliser les jeunes autour de thématiques signifiantes : Talenvie, Jeunes magasins du monde Oxfam, Rhétostory, Prix Conter… ;

 

F organisation d’activités culturelles diversifiées pour tous les élèves, à l’école et hors de l’école ;

 

F renforcement de l’ancrage pédagogique des diverses activités parascolaires et des voyages organisés pour les élèves des 2e, 4e et 6e années ;

 

F collaboration avec le PMS et des acteurs externes pour favoriser une orientation optimale des élèves.

 

ü  Axe de la citoyenneté

 

Objectif : le Collège se donne pour mission de préparer l’élève à devenir un citoyen responsable, solidaire, critique et ouvert aux autres.

 

Pistes d’actions

 

F mise en place avec les élèves de projets citoyens concrets sur la thématique du développement durable en vue de sensibiliser les élèves aux économies d’énergies dans leur vie quotidienne ;

 

F attention particulière au respect de l’environnement (à l’école et hors de l’école) ;

 

F collaboration renforcée avec les délégués de classe et les présidents de rhéto ;

 

F accueil d’élèves étrangers (Rotary, WEP, AFS, Fedasil) ;

 

F mise en place d’actions de solidarité entre élèves.